Au Pays Bleu (*)



Cet excellent livre pour apprendre le français en Cours Elémentaire fut fort heureusement prodigué aussi à l'Ecole Française de NhaTrang où, comme Edouard Jauffret, j'ai passé mes quatre plus belles années d'écolier de 1948 à 1951 dans cette charmante petite Ecole des Faure.

( 1948 création de cette Ecole / 1951 en classe de 7ème terminale pour Certificat d'Etude )

" Au Pays Bleu " ce passionnant livre est à (re)lire à plus d'un titre :

Edouard Jauffret son auteur, relate son enfance et ses huit plus belles années.

Il avait donc lui aussi une excellente mémoire !

On a le plaisir d'apprendre le français par la lecture de ses textes bien rédigés en 60 chapitres de vie ; Et les exercices à faire sur le champ, en classe, n'étaient pas rébarbatifs.

De mon temps, j'ai eu la chance de n'avoir pas eu la sévère Mme Faure pour les cours de français, mais une enseignante ( formée sur place ) dont j'ai réalisé son intelligence qu'à la lecture du dernier chapitre : " Trente Ans après "…

En effet, à chaque cours, sur les pupitres de chaque paire d'élèves, elle retournait ce livre ouvert à la bonne page ou au bon nouveau chapitre.

Livres qu'elle ramassait ensuite à la fin de son cours, empêchant ainsi les curieux de lire aléatoirement un des chapitres suivants et surtout le dernier qui, comme par hasard ( ou voulu par E.Jauffret ?) correspond avec la fin de l'année scolaire.

Il me revient que Edouard Jauffret ne décrit aucune fête de fin d'année.

Peut-être que de son temps, vers 1908, cela n'existait pas encore.

Mais je me souviens très bien que ma maitresse, avait enchainé l'avant-dernier chapitre avec le dernier que sa fin en lecture seulement, tombait juste avant l'heure de la récréation.

Dés la sonnerie, tous les élèves ont quitté la salle de classe comme une volée de moineaux, sauf 4 ou 5 d'entre eux dont je faisais partie ; Car on était complètement consterné, décontenancé, tant l'émotion fut forte de réaliser subitement que, 30 ans après …

Point de malice dans le regard discret de cette maitresse qui a ainsi remarqué quels sont ses élèves qui furent " touchés et écroulés " par la rédaction de ce dernier chapitre.

Au premier rang, une JF vietnamienne lui a demandé si on pouvait acheter ce beau livre " Au Pays Bleu ".

Hélas ! La réponse négative nous a attristés davantage.

Des années plus tard, Tôn-Nu-Luc-Hà, une ancienne élève ( en classe avec Jacqueline SEGUY qui ne se souvient de rien ) est devenue enseignante ( et Mme PASQUIER ) dans ce même établissement des Faure.

Elle a pu garder un exemplaire de " Au Pays Bleu " afin d'enseigner le français à ses enfants et aussi à ses petits-enfants en France !

Pour d'autres personnes, le souvenir de ce livre est revenu tardivement et les nombreuses sollicitations ont permis sa réédition en 2003 qu'on peut obtenir via la Fnac / Amazone / ou une copie à la Bibliothèque de François Mitterrand à Paris, adresse que m'avait indiquée une dame après avoir lu par hasard ( avant l'An 2000 ) son ancienne annonce pour rechercher ce vieux livre Au Pays Bleu ; Avis de Recherche paru sur un magazine défraichi dans un salon d'attente à Nice.

Nice que j'ai choisi d'y vivre pour me rappeler NhaTrang qui était la Petite Nice au VietNam.

Quant au pays bleu d'Edouard Jauffret, c'est la Provence que j'ai eu l'occasion de parcourir pendant la belle saison, sans mistral, en traversant les champs parfumés de Lavande et de Lavendin dans la région de Valensole et du Lubéron, tout en visitant la plus grande Bambouseraie à Anduze, puis les belles Gorges du Verdon.


D'anciens lecteurs auraient cherché en vain la maisonnette où vécu Edouard Jauffret sur la Route Tamaris.

Avec le temps, elle aurait disparue tout comme son quartier d'ouvriers sis dans un hameau près de La Seyne-sur-Mer ( vers Toulon ) où Edouard Jauffret est né en Octobre 1900.

Après de brillantes étude, en 1919 il est devenu un instituteur dans le Var, puis un inspecteur dans les Ecoles Primaires vers le Nord de la France avant de revenir vers le Sud en Corse où malheureusement il a attrapé une maladie articulaire invalidante en 1934.

Il choisit de finir sa vie en restant dans le Sud, en s'isolant à Draguignan.

Il est mort à 44 ans en Janvier 1945.

N'ayant pas eu l'occasion de lire ses autres bons livres pour l'apprentissage du français, je reste persuadé que Au Pays Bleu est le plus intimiste, la plus touchante autobiographie de Edouard Jauffret.

Après avoir lu le dernier chapitre " Trente Ans après "… après une pause de réflexion, il faut relire le premier chapitre " Lointains Souvenirs " pour deviner que Jauffret souhaite que le petit Edouard de son enfance continue de vivre en boucle.



Gilbert Jauffret


Belle et rapide réussite sociale pour Edouard Jauffret , issu d'une famille pauvre.

Dans le " Petit Gilbert ", Edouard Jauffret raconte les premières années de son fils unique Gilbert, né en 1934 dans le Nord.

Sa mère, Marie-Rose Agostini, une Corse que Edouard Jauffret a vite épousé à la Seyne-sur-Mer en Octobre 1921, est également une institutrice.

Elle est DCD à Draguignan en Juin 1976.

Gilbert JAUFFRET est devenu lui aussi un enseignant et vit sa retraite dans une petite ville du Var.


ChrisChanh


(*) Disponible au format epub et pdf.




© cfnt, Collège Français de Nha Trang